Épisode n°7

Dernière mise à jour : il y a 2 jours


Voici la transcription du septième épisode de mon podcast Belgitudes: Les Belges et les vacances




Bonjour et bienvenue dans ce nouvel épisode de mon podcast en français facile intitulé Belgitudes


Ce podcast est pour toi si tu apprends le français ou si tu veux découvrir la Belgique. L’objectif est de t’aider à apprendre le français et de te partager ma culture et pour cela, je te propose un nouvel épisode sur Spotify, Soundcloud et Apple podcast un vendredi sur deux.


Si tu souhaites lire la transcription de ces podcasts, rendez-vous sur mon site internet www.bruxellesjarrive.be Tu peux aussi soutenir mon travail en likant ou partageant cet épisode.


Aujourd’hui, je te parle des Belges et des vacances !

L’été est fini et cet été 2021 n’a pas été très agréable en Belgique mais j’avais tout de même envie de te parler des habitudes des Belges en vacances.


Petite précision lexicale : les vacances, c’est un mot qu’on utilise toujours au pluriel, et il désigne généralement une période pendant laquelle on ne travaille pas et, souvent, pendant laquelle on voyage. Quand on parle de congé, qui est un mot singulier par contre, on parle plutôt de la permission de ne pas travailler, pour des vacances mais aussi pour raison de maladie, de maternité, de paternité... Donc le congé, c’est plus global.

La préposition utilisée avec les vacances, c’est « en » . E-N. On utilise l’expression « être en vacances » ou « être en congé ». On dit aussi « partir en vacances ».

Pour les enfants, on parle également des « grandes vacances » pour l’interruption de l’école en juillet et e août.


Généralement, les Belges aiment partir en vacances. On estime que 82% des Belges sont partis en vacances en 2020 et 50% d’entre eux ont une préférence pour la mer.

Quand on parle de vacances en Belgique, il y a différentes oppositions qui reviennent. Les vacances :

- En Belgique ou à l’étranger ?

- À la Côte belge ou en Ardenne ?

- À la mer ou à la montagne ?

- En juillet ou en août ?

- Et enfin, en avion ou en voiture ?


Dans cet épisode, je vais passer en revue ces cinq oppositions et te parler des préférences des Belges.


Opposition n°1 : En Belgique ou à l’étranger ?

La majorité des Belges ne font pas de voyages très lointains pour leurs vacances. En 2020, seulement 8% sont partis en vacances en dehors de l’Europe. C’était une année un peu spéciale mais en général, le Belge ne voyage pas très loin.

Bon nombre d’entre nous choisissent tout simplement de passer les vacances en Belgique ou dans des pays assez proches. LE pays le plus visité par les Belges est un voisin bien connu… C’est …

La France. Oui, voyager en France a de nombreux avantages pour les Belges : ce n’est pas loin, on peut s’y rendre en voiture, différents types de vacances sont possibles et, pour les Belges francophones, on y parle la même langue ! La France, c’est le premier choix des Belges. Alors, où en France ? C’est assez variable. Il y a les amoureux de la montagne qui vont partir dans les Vosges, les Alpes, les Pyrénées, ceux qui vont profiter de belles régions comme la Normandie ou la Provence. Et puis il y a surtout ceux qui veulent profiter de la mer et qui vont aller en Bretagne s’ils ne sont pas frileux (frileux, c’est quand on a peur du froid), sur la Côte atlantique et puis surtout, sur la Côte d’Azur.


Les chiffres varient selon les années mais ce sont toujours les quatre mêmes pays que les Belges choisissent en majorité : donc la Belgique, la France, l’Espagne et l’Italie, un peu plus loin les Belges partent aussi en Grèce, en Allemagne, aux Pays-Bas…

Des destinations souvent prisées des Belges – c’est-à-dire que les Belges aiment beaucoup – sont en dehors de la France, la Costa del Sol en Espagne, les Canaries, les Baléares, la Sicile, le Sud de l’Italie, la Crète, etc. De nombreux Belges recherchent le soleil, c’est l’élément principal de leurs vacances et, entre nous, on se demande pourquoi !

L’année 2020 a été une année spéciale à cause de la pandémie et des mesures sanitaires et de nombreux Belges sont restés en Belgique.


Alors, généralement, environ 40% des Belges qui partent en vacances partent en Belgique mais avec la crise sanitaire ce chiffre a augmenté à 77%. Ce qui m’amène à l’opposition n°2 : si on reste en Belgique, on va à la Côte belge ou en Ardenne ?


Deux destinations incontournables pour les vacances en Belgique sont la côte belge ou les Ardennes. La Côte belge, ou Vlaamse Kust en néerlandais, c’est la mer ! Elle s’étend sur 65km le long de la Mer du Nord, à l’ouest de la Belgique.

Il y a une quinzaine de stations balnéaires assez différentes les unes des autres. Tu connais peut-être Knokke, Ostende, La Panne, De Haan, etc. Alors qu’y a-t-il à faire à la Côte belge ? Eh bien le Belge profite des plages ; à marée basse, il y a des grandes plages de sable ; et à marée haute, on peut se promener sur la digue. LA digue, c’est le nom généralement utilisé pour la jetée, donc cette construction sur laquelle on peut se promener, manger une glace ou … faire du cuistax ! (je te laisse chercher ce qu’est un cuistax – c’est une institution à la côte belge. Si tu ne trouves pas, jette un œil sur mon site)


Voici ce qu'est un cuistax :




Les Ardennes, par contre, c’est cette région de forêts à l’est de la Belgique. C’est la région des amoureux de la nature ; tu peux y faire de longues promenades dans les bois ou des activités sur les rivières comme la Lesse ou la Semois que tu peux descendre en kayak. Dans les Ardennes (on dit aussi en Ardenne), il est possible de faire de nombreuses activités sportives comme le VTT, l’escalade, la spéléologie... Et il y a aussi de très jolis villages à visiter.


Les deux destinations sont très appréciées des Belges, même s’il y a une préférence pour la mer. Et puisqu’en Belgique, on n’a pas de montagne, il faut choisir entre la mer et la forêt. Ce qui m’amène à l’opposition n°3 mais on en a déjà parlé. Est-ce que le Belge préfère la mer ou la montagne ?


Alors, dans la culture française et francophone, il est fréquent d’opposer la mer et la montagne. Et je me suis rendu compte avec certains étudiants que ce n’est pas le cas partout. En français, on va facilement demander à quelqu’un s’il préfère aller en vacances à la mer ou à la montagne, comme si on ne pouvait pas aimer les deux. Eh bien, le Belge, selon les statistiques, il préfère aller à la mer. Personnellement, je préfère largement aller à la montagne, mais tu connais l’expression « c’est l’exception qui confirme la règle ». Belle expression française.


Enfin, puisqu’on aime les oppositions, en voici une qui concerne le moment du départ. Généralement, le Belge part en vacances en juillet ou en août, qui sont les deux mois où les enfants ne vont pas à l’école. Cette opposition existe aussi en France. Elle n’est pas très significative mais je voulais te donner quelques mots de vocabulaire que tu pourrais lire ou entendre dans la presse. On a des adjectifs pour classer les vacanciers selon le moment où ils partent en vacances.


Ainsi, on parle des juilletistes pour les personnes qui partent en juillet et des aoûtiens (le T est prononcé S) pour les personnes qui partent en août. Et tu peux prononcer /u/ ou alors /ut/, les deux prononciations existent. Dans la presse tu verras également le terme « chassé-croisé », le grand chassé-croisé des vacances pour le moment soit le dernier week-end de juillet soit le premier d’aout, pendant lequel les juilletistes et les aoûtiens se croisent sur la route des vacances, ce qui occasionne beaucoup de trafic et de bouchons.


Transition, tu l’as compris, vers la dernière opposition : en voiture ou en avion ?


Un autre élément caractéristique : le Belge préfère voyager avec sa voiture, plutôt que de prendre l’avion.

Généralement, 60% des Belges voyagent en voiture – je te rappelle que beaucoup partent dans des pays assez proches comme la France, l’Espagne ou l’Italie. Donc c’est facile de s’y rendre en voiture. Et environ 30% des Belges voyagent en avion mais avec la crise sanitaire liée au Covid, on a remarqué une augmentation des voyages en voiture. Autrefois, la génération de mes parents ou de mes grands-parents aimaient aussi partir en vacances au camping, soit en tente, soit avec une caravane (tirée par la voiture). Aujourd’hui, ils sont plus nombreux à partir en camping-car (donc c’est une camionnette dont l’arrière est aménagé en logement) ou ils sont également nombreux à louer un mobil-home dans un camping (c’est-à-dire une caravane mais de grande dimension qu’on ne déplace que très rarement).


Voilà pour ce petit panorama des habitudes des Belges en vacances. Je te laisse sur une chanson humoristique d’un groupe qui s’appelle Sttellla (avec deux T et trois L), et c’est une chanson qui parle d’une destination soleil qui plait à beaucoup de Belges.

J’espère que l’épisode t’a plu et je te retrouve, non pas vendredi prochain mais dans deux semaines. À bientôt !


[Sttellla, Torremolinos, in Manneken Pis not War / Faisez la mouche pas la guêpe, 1992, Belgique]


La chanson complète :